Pourquoi j’ai confié le recrutement de ma femme de ménage à Keradom

J’ai besoin d’une femme de ménage. Mais je ne sais ni ou la chercher, ni comment la choisir.

J’emploie des femmes de ménage depuis 14 ans et j’en ai déjà eu 6 différentes. À chaque fois que je dois en changer, c’est la même rengaine : j’ai énormément de mal à choisir la bonne. Alors pendant un mois, c’est un ballet d’intervenantes qui se succèdent dans la maison comme à la parade.

  • Je les soumets à un entretien rigoureux,
  • Je les assomme sous le feu roulant de mes questions,
  • Je les mets en situation et je mesure leurs performances, montre en main.
    Ensuite nous prenons un café et nous discutons un petit peu pour voir si le courant passe bien.

En effet, je ne donne pas les clés de chez moi à quelqu’un que je ne sens pas, peu importe son expertise de l’entretien d'une maison. À l’issue de ce marathon, j’arrive enfin à trouver ma nouvelle femme de ménage, mais à quel prix !

Je veux trouver la perle rare qui fera aussi bien que moi

Vous vous demandez sans doute pourquoi je suis aussi perfectionniste dans ma recherche d’une femme de ménage. Après tout, je lui demande juste de briquer la maison, laver et repasser mon linge, passer l’aspirateur, faire les vitres et la vaisselle. Rien de surhumain. Rien qui demande des compétences hors du commun ni des études poussées.

Mais justement, le problème c’est que je suis perfectionniste. Et ce trait de caractère qui fait de moi une experte-comptable reconnue et recherchée pour son souci du détail me joue parfois de vilains tours dans ma gestion du quotidien.

J’ai l’impression d’avoir un problème. On ne devrait pas passer autant de temps pour recruter un employé de maison. Et pourtant, je n’arrive pas à faire autrement. Alors je songe à déléguer cette recherche à Keradom.

C’est ma soeur Julie qui m’a parlé de leur service de recherche d’intervenant. Ils l’ont aidé à trouver une super nounou pour Leo et Arthur. Je pense qu’ils pourront également me trouver l’employée idéale.

J’ai déjà essayé de déléguer mais les agences ne m’inspirent pas confiance

J’ai déjà essayé de déléguer la recherche d’une femme de ménage mais le résultat n’a pas été à la hauteur de mes espérances. Il y a cette agence de services à la personne dans le quartier dont une voisine m’avait dit du bien. Ils font de la pub dans les journaux et on trouve leurs prospectus à la boulangerie.

La façade de l'agence est rutilante mais ces gens-là ne font pas grand-chose pour attirer le client. Je suppose qu’ils en ont assez sans avoir à faire le moindre effort, ce qui les incite à ne pas en faire. Le gérant qui m’a accueillie m’a expliqué que je ne pourrai pas choisir mon intervenante, que c’est lui qui fait ce choix en fonction de la manière dont il comprend mes besoins matériels. C’est à dire que j’explique les tâches que je veux confier à l’agence et lui choisit la personne qui sait les faire. Ensuite, le gérant vient au premier rendez-vous avec la femme de ménage qu’il a choisie pour moi, selon ses critères sans doute très pragmatiques, mais qui ne font aucune place à l’empathie. En outre, rien ne garantit que l’intervenante que j’ai choisie sera toujours celle qui vient chez moi. En passant par cette agence, j’achète plutôt une prestation de ménage alors que moi, je recherche une personne de confiance qui entretienne ma maison aussi bien que je le ferais si j’en avais le temps.

Donc je n’ai pas souhaité me lancer dans le dispositif car, en mon for intérieur, je sais avoir besoin de développer une relation qui s’inscrive dans la durée et pas uniquement un prestataire interchangeable.

Recruter une aide ménagère, c’est plus difficile que recruter un coach sportif

Mais je n’arrivais toujours pas à me résoudre à organiser un recrutement comme les fois précédentes. Pourtant, le recrutement, c’est quelque chose que j’ai l’habitude de faire dans mon travail. Et je n’ai pas les mêmes difficultés. Même hors de la sphère professionnelle, je n’ai eu aucune difficulté à trouver un étudiant-ingénieur pour aider Violette à progresser en mathématiques.

Je ne pense pas que la différence tienne seulement au fait que dans ce cas-là, j’ai fait un recrutement pour un proche et non pas pour moi. Car j’ai été aussi perfectionniste et exigeante pour choisir cet étudiant que je le suis pour trouver mes femmes de ménage. Non, je pense que cela tient plus à la nature de la mission que je délègue.

On prend une femme de ménage pour lui confier une tâche à laquelle on attache une faible valeur d’usage. Le ménage, c’est quelque chose que tout le monde sait faire, pensons-nous. Il n’y a pas besoin de faire des études pour apprendre à nettoyer la poussière, passer l’aspirateur et faire les vitres. Si nous déléguons ces activités, c’est par manque de temps mais aussi parce qu’elles sont répétitives et peu stimulantes. Mais l’appréciation que nous portons sur le travail réalisé par la femme de ménage n’est en général pas très qualitative. La tâche a été faite. Point.

C’est encore plus vrai avec les tâches que nous confions à un intervenant parce que nous ne pouvons plus les réaliser nous-même. Comme ma tante Marguerite (la soeur ainée de Jacqueline qui vit à Rouen) pour qui nous avons dû prendre une aide à domicile car elle ne peut plus entretenir sa maison seule. Tante Marguerite a eu du mal à lui faire confiance. Les premiers temps, elle passait ses journées à la surveiller, pas à l'aise, commentant ses moindres faits et gestes, voulant reprendre le travail au prétexte qu’il n’était pas bien fait. Avec le temps, et grâce à la patience de son aide à domicile, les choses se sont heureusement apaisées. Je pense néanmoins qu'un passage de relais comme celui-là doit être accompagné pour être bien vécu par la personne âgée et par son intervenant.

La perception est bien différente pour les tâches que nous ne savons pas faire et auxquelles nous accordons une valeur d’usage élevée. Prendre un chef cuisinier pour organiser un dîner de fête à la maison. Faire deux heures de sport hebdomadaires avec un coach sportif personnel. Recruter un étudiant qui vous apprendra les arcanes de l’informatique.

Pourquoi sommes-nous prêts à payer ces prestations beaucoup plus cher que du ménage ? D’une part car nous leur accordons une valeur d’usage élevée, d’autre part car nous reconnaissons que nous ne pourrions pas le faire nous-même, ni seuls.

L’expert et le professeur ont plus de valeur que l’exécutant, en grande partie car ils savent faire une chose que nous ne maîtrisons pas. Une chose à laquelle nous attachons une valeur élevée.

Faire confiance à un expert pour recruter la perle rare à notre place

Puisque nous ne maîtrisons pas les dessous de leur art, nous avons du mal à challenger ces intervenants sur leurs capacités. Nous les jugeons plutôt sur la conformité d’un résultat avec notre besoin ainsi que sur les preuves sociales qu’ils peuvent nous donner : Combien ce chef à domicile qui créée des sushis inédits a-t-il de followers sur Instagram ? Comment ce professeur de yoga est-il évalué sur Trustpilot ? Quelle mention cet étudiant a-t-il eu à son bac S et dans quelle prépa est-il inscrit ?

Il devrait être possible d’appliquer le même raisonnement pour évaluer le travail d’une femme de ménage. Car il me faut l’admettre, un expert du repassage est plus rapide et plus efficace que moi pour transformer une pile informe de linge en chemises parfaitement repassées, avec les plis là où il faut ! Une personne qui sait comment nettoyer les vitres saura rendre impeccable ma baie vitrée bien plus efficacement que moi. Une nounou expérimentée saura calmer un bébé qui pleure et changer la couche d’un marmot récalcitrant en gardant son calme, chose rare chez un jeune parent en manque de sommeil chronique.

Les experts du domicile ont des compétences rares que nous ne savons pas toujours détecter car nous estimons qu’ils ne font rien d’extraordinaire.

C’est pourquoi je suis convaincue qu’il sera plus facile et efficace de confier la recherche d’une intervenant à un expert du sujet. Il saura mieux que moi comment dénicher la perle rare qui maîtrise l’entretien de ma maison et en qui j’aurai confiance. Il faut juste que moi aussi, je fasse confiance à cet expert. Mais compte tenu des retours de Julie qui ne tarit pas d’éloges vis-à-vis de Keradom, je sais que je vais travailler avec des gens fiables et recommandables et je leur délègue mon recrutement les yeux fermés.

Pourquoi faire confiance à Keradom ?

En deux mots : parce que c'est simple et efficace !

  1. Vous précisez à Keradom votre besoin
  2. Ils cherchent parmi leur communauté d'intervenants 3 profils qualifiés et disponibles qui répondent à vos attentes
  3. Vous choisissez celui ou ceux qui vous intéresse(nt)
  4. Keradom vous met en relation pour seulement 39,90 €

Autrement dit vous ne payez que si pensez avoir trouvé votre bonheur. Et franchement quand je vois à quel point cela me simplifie les choses, je n'hésite pas une seule seconde !

Et vous, qu'attendez-vous ?

Trouvez l'intervenant idéal
... sans chercher !

Pas le temps de chercher par vous-même ?
Difficile de savoir sur quels critères se baser ?
Confiez-nous votre recherche !
Nous vous proposons 3 profils qualifiés.
Réponse en 72 h.

Author image

Catherine

Sa devise : « ce qui mérite d’être fait mérite d’être bien fait. ». Mère patiente, fille aimante et épouse comblée, son seul défaut est d’être perfectionniste 👌.