Comment bien préparer le premier rendez-vous avec mon employé à domicile ?

Vous pensez avoir trouvé la perle rare et vous souhaitez que les débuts se passent bien ? Prenez le temps de préparer le premier rendez-vous : c’est la clé d’une relation durable et réussie.

Avant le rendez-vous : les points à vérifier

Le secret de la réussite, c’est de bien préparer le rendez-vous en amont. Non seulement vous et votre futur employé gagnerez un temps précieux, mais vous pourrez vous concentrer sur des aspects plus intéressants lors de la rencontre.

Vérifier l’identité de l’intervenant

Avant toute chose, il est nécessaire de vérifier l’identité de votre intervenant à domicile. S’il est de nationalité étrangère (hors Union Européenne), il doit être titulaire d’une carte de résident ou de séjour et d’une autorisation de travail. Sans papiers en règle, l’intervenant ne pourra pas être embauché.

S’il n’a pas de numéro de Sécurité Sociale, vous devez inscrire l’intervenant auprès de la CPAM dont il dépend pour en obtenir un, et ce dans les huit jours.

Vérifier les compétences de l’intervenant

Il est essentiel de vous assurer que le profil de l’intervenant sélectionné correspond bien aux missions que vous souhaitez lui confier.

Ainsi, vous pouvez vérifier son expérience (en lui demandant une copie de ses certificats de travail ou des lettres de recommandation), et ses qualifications (en lui demandant une copie de ses diplômes ou certifications).

Prendre un minimum d’informations en amont vous évitera de perdre votre temps, à vous mais aussi à l’intervenant !

Établir un contrat de travail

Dans la perspective de l’embauche de votre employé à domicile, vous devez établir un contrat de travail. Pourquoi ? Tout simplement parce que cela permet de rassurer les deux parties - vous et votre employé - en posant clairement le cadre de la relation de travail. C'est aussi - et surtout - obligatoire si le salarié est employé pour une durée maximale de 8 heures par semaine ou de 4 semaines consécutives par an.

Voici les informations qui doivent figurer dans le contrat de travail :
Identité et adresse des parties
Fonction et qualification professionnelle de l’employé

  • Lieu de travail
  • Durée du travail
  • Rémunération (salaire et primes)
  • Congés payés
  • Durée de la période d'essai
  • Délais de préavis en cas de rupture du contrat.

Établir un contrat de travail peut sembler fastidieux, mais c’est en réalité rassurant pour l’employeur comme pour l’employé. D’abord, c’est le signe que les deux sont prêts à s’engager dans une relation de long terme. Ensuite, ils pourront toujours se référer au contrat en cas de désaccord.

Pendant le rendez-vous : établir la confiance

Une fois les aspects administratifs préparés en amont, vous pouvez vous concentrer lors du rendez-vous sur la relation humaine et les conditions d’exécution de la mission. Pour que le rendez-vous soit réussi, il est important de déterminer des objectifs partagés.

Apprendre à se connaître

Le facteur essentiel dans les services à la personne, c’est l’humain. Qu’il s’agisse d’entretien du logement, de garde d’enfants ou de présence sociale auprès de personnes âgées, la confiance est indispensable. C’est le point de départ de toute relation de travail réussie.

La confiance ne se décrète pas, elle se construit. Et pour cela il faut commencer par apprendre à se connaître. Rappelez-vous les raisons pour lesquelles vous avez souhaité faire appel à cet intervenant en particulier. Quelles qualités attendez-vous de lui ou d’elle ? Qu’il/elle soit efficace ? ponctuel(le) ? créatif/ve ? À vous d’exprimer, en tant qu’employeur, vos attentes et vos préférences.

Pourquoi c’est important ?

D’abord, montrer à un intervenant ce que vous attendez de lui est très valorisant : il saura ainsi pourquoi vous le choisissez plutôt qu’un autre. Il saura aussi que vous n’attendez pas seulement qu’une tâche soit bien faite, vous souhaitez qu’elle soit faite d’une certaine manière.

Ensuite, cela permet de confirmer que le salaire prévu pour votre employé est conforme à vos attentes. En effet, si vous sollicitez ses services pour des tâches spécifiques, qui font appel à des gestes techniques, voire à une certification, ou s’il possède des compétences particulières, il est légitime qu’il soit rémunéré en conséquence.

Enfin, cela pourra vous éviter des désagréments plus tard si vous vous apercevez que certaines choses ne vont pas dans l’attitude de votre employé(e).

Garantir de bonnes conditions de travail

Pourquoi c’est important ?

D’abord, en vous assurant que votre employé dispose des meilleures conditions de travail possibles, vous limitez les risques qu’il s’épuise ou se blesse. Vous avez donc tout à y gagner ! Ensuite, un employé épanoui, c’est un employé efficace, qui donnera le meilleur de lui-même.

Proposer à votre employé de bonnes conditions pour réaliser sa mission, cela commence par lui permettre de se familiariser avec le domicile. Si votre employé s’occupe de l’entretien du logement, assurez-vous qu’il dispose des produits ménagers nécessaires :

  • du vinaigre blanc : ses vertus nettoyantes et antiseptiques en font un allié indispensable, d’autant plus qu’il est très peu coûteux ;
  • un nettoyant multi-usages dégraissant pour la cuisine et anti-calcaire pour les pièces d’eau ;
  • un gel pour les WC ;
  • un nettoyant pour le sol, voire plusieurs si vous avez des surfaces fragiles telles que le bois ;
  • un nettoyant spécial vitres.
    La liste n’est pas exhaustive, elle est à adapter en fonction des besoins et des spécificités de votre logement. N’hésitez pas à demander conseil à votre employé, c’est son rayon ! Par ailleurs, vous pouvez contribuer à préserver la santé de votre employé en évitant les produits nocifs pour l'environnement - tels que l’eau de javel par exemple.

Un bon équipement est également nécessaire :

  • pour laver : paire de gants, chiffons, éponges, lavettes, serpillière, seau…
  • pour dépoussiérer : balais adaptés aux surfaces, balayette, aspirateur…
  • pour le repassage : une bonne table à repasser, un fer de qualité, voire une centrale vapeur.

Dites-vous que votre employé a sans doute ses propres habitudes. Ce ne sont peut-être pas les vôtres, mais gardez en tête le résultat que vous voulez obtenir.

Ensuite, si votre employé est amené à veiller sur vos enfants ou sur un parent âgé, il est essentiel qu’il passe du temps à ses côtés. Dans un premier temps, soyez présent(e) pour faciliter le rapprochement, puis quand la proximité est établie, prenez un peu de distance. Pensez à lister toutes les petites choses pour lesquelles votre employé sera sollicité : plus il sera en maîtrise de son environnement, mieux il pourra s’occuper de la personne que vous lui confiez.

Enfin, définissez avec votre employé comment vous souhaitez communiquer avec lui et à quel rythme. S’il y a des instructions particulières à lui transmettre en votre absence, allez vous le faire par sms ? via une note laissée en évidence ? Mettez-vous d’accord en amont pour éviter d’éventuels loupés.

Après le rendez-vous : comment entretenir la relation

Vous pouvez souffler, le plus dur est fait ! Si vous avez suivi nos conseils, vous et votre employé avez déjà réuni la plupart des conditions d’une relation de travail réussie. Pour autant, certains aspects sont importants.

Corrigez le tir si nécessaire

Vous avez probablement noyé votre employé d’informations dès son arrivée, et il vous faut accepter qu’il y ait une petite période de rodage, comme dans toute prise de poste. Notre conseil : réagissez dès que possible si votre employé doit modifier des choses dans sa façon de faire. Ainsi, vous évitez que les imperfections - sans doute minimes mais qui malgré tout vous irritent - ne s’installent, et vous témoignerez à votre employé votre souhait de le voir progresser.

Maintenez le contact

Prenez régulièrement des nouvelles de votre employé, de son état physique et moral, de ses enfants par exemple… Il ne s’agit pas de devenir les meilleur(e)s ami(e)s du monde, simplement de manifester une attention bienveillante au-delà du cadre strictement contractuel.

Félicitez votre employé

Vous en êtes déjà convaincu(e) : le facteur humain est primordial dans les services à la personne. Les félicitations et autres encouragements sont toujours les bienvenus : ils donnent confiance à votre intervenant et l’incitent à maintenir son engagement à donner le meilleur de lui-même. Les petits gestes - étrennes, chocolats et autres gourmandises rapportées de vacances - sont aussi des marques de reconnaissance très appréciées, mais rien ne remplace un propos positif et valorisant.

Enfin, il peut être bon de faire un bilan au bout d’un certain temps, quelques mois par exemple. Cela vous permettra de mettre en évidence vos motifs de satisfaction, ou de mesurer les progrès le cas échéant. Si vous n’êtes pas satisfait(e) du travail de votre employé et que vous n’avez pas trouvé de manière d’améliorer cette situation, il sera sans doute plus sain de se séparer. À ce moment-là, les termes du contrat peuvent s’avérer utiles pour une rupture dans les meilleures conditions.

Pour résumer, bien réussir son premier rendez-vous avec son futur employé à domicile se fait en 3 étapes :

  • En amont : préparez les aspects administratifs ;
  • Pendant le rendez-vous : établissez la confiance et donnez à l’employé les meilleures conditions d’exécution de sa mission ;
  • Après : entretenez la relation en soulignant ce qui est positif et ce qui peut être amélioré.

Voilà, vous avez toutes les cartes en main, à vous de jouer !


Vous êtes à la recherche de la perle rare pour l'entretien de votre logement, la garde de vos enfants ou l'accompagnement d'un proche âgé ?

Trouvez-la grâce à Keradom !

Author image

Lucas

Ancien joueur de rugby espoir 🏉 au RM92, Lucas aime le cinéma français et la gastronomie du Beaujolais. Après une première expérience entrepreneuriale réussie, il crée Keradom en 2018.