Pourquoi prendre une femme de ménage ?

Il y a mille manières de se passer d’une femme de ménage, mais il y a également beaucoup de bonnes raisons pour en prendre une.

Julie, la jeune soeur de Catherine, vous partage ses interrogations... qui sont peut-être aussi les vôtres !

"Pourquoi prends-tu une femme de ménage ?"

C’est la question rituelle que j’ai posée à toutes mes copines, le jour où elles prenaient une femme de ménage. Habituée à tout faire moi-même, je ne voulais pas entendre leurs justifications qui sonnaient comme des aveux de paresse ou d’incapacité à tenir correctement sa maison.

J’ai été élevée par une mère exigeante et rigide pour qui la tenue de la maison était une obsession. Ma soeur Catherine et moi avons grandi dans un environnement tenu au cordeau, c’était si propre qu’on aurait pu manger par terre.

Cette éducation a de bons côtés : quand vous êtes passé par là, vous savez tenir votre maison correctement. Le revers de la médaille, c’est que vous ne supportez pas les intérieurs mal tenus. Ainsi, je n’ai jamais pu me fixer avec des mecs qui confondent l’évier et le bac à douche, ne savent pas utiliser une brosse à wc ou confient leur linge sale à leur mère. Même s’ils ont par ailleurs des qualités humaines très appréciables.

Ma soeur a très tôt choisi d’employer une femme de ménage, sujet d’une courte brouille entre nous après que je lui ai posé ma question rituelle. Moi je me suis interdit cette facilité pendant des années, estimant que c’était de l’argent jeté par les fenêtres et que le ménage ne prend pas tant de temps que cela, à condition qu'on soit bien organisé.

Et puis j’ai eu les garçons : Arthur est né en février 2016 et Léo en avril 2019. L’arrivée de ces deux petites merveilles a complètement bouleversé mon rapport au ménage. Les tâches ménagères deviennent très secondaires quand votre vie est rythmée par les biberons quotidiens, les changes, les visites au pédiatre et les promenades au square.

Vous apprenez alors à relativiser des choses qui paraissaient essentielles auparavant. Si vous êtes, comme moi, rationnelle et cartésienne, vous faites une liste des avantages et inconvénients à prendre ou ne pas prendre une femme de ménage.

Trois bonnes raisons de prendre une femme de ménage

bonne-raison-1

#1 Avoir une maison saine, même quand on n’a pas le temps de s’en occuper

Sans être la forcenée de l’entretien domestique qu’est ma mère, je suis très attachée à vivre dans un environnement sain et bien entretenu. Je ne supporte ni les moutons de poussière, ni les traces de nez gras sur les vitres, ni la vaisselle sale qui s’amoncelle dans l’évier.

C’est pourquoi, la première raison qui pourrait me décider à prendre une femme de ménage, c’est de conserver un intérieur sain alors que je n’ai plus autant de temps qu’avant à y consacrer. J’habite un T3 de 64 mètres carrés. Il ne demande pas des heures de ménage. Cependant, si je fait la somme du temps qu’il faut consacrer à ranger, passer l’aspirateur, laver la salle de bains, les toilettes et la cuisine, faire les poussières, les lessives et le repassage, j’arrive bien vite au-delà des prévisions parfois optimistes qui évaluent la durée du ménage en fonction de la surface d’habitation.

Et puis n’oublions pas les kids et leur capacité à salir tout ce qu’ils approchent. Leurs vêtements qu’ils ne portent pas plus d’une journée, le sol de leur chambre, l’état de la salle de bains après leur bain, les montants de portes collants et les traces de chaussures humides dans l’entrée dès qu’il pleut dehors.

Non, franchement, si je veux faire un ménage régulier et sérieux, sans bâcler ni pousser la poussière sous les meubles, il me faut 3 heures hebdomadaires. Il faut y ajouter les extra qu’on ne fait pas toutes les semaines, comme l’entretien des rideaux, le nettoyage du four, les vitres. Et bien sûr, il faut ajouter à cela les lessives et le repassage…

bonne-raison-2

#2 Porter des vêtements frais et repassés sans se ruiner en pressing ou y passer ses soirées

L’autre poste-clé auquel on pense lorsqu’on songe à la femme de ménage, c’est bien sûr la lessive et le repassage. Je n’ai jamais été une grande fan du repassage et je remercie mon mec de repasser lui-même ses chemises. Là encore, l’arrivée des garçons a révolutionné nos habitudes plan-plan de couple insouciant.

À la naissance de mon aîné, Arthur, je prenais le temps de repasser les body (ne riez pas), mais cet excès de perfectionnisme n’a pas duré longtemps. L’arrivée de Léo l’année dernière a aggravé le phénomène : le panier de linge propre à repasser se remplit à une vitesse folle. Personne n’a envie de s’y mettre. Nous finissons par nous coller à la corvée quand il n’y a plus aucune chemise repassée dans la penderie. Nous avons un peu tenté le pressing mais c’est une option qui coûte vite cher. J'ai bien essayé l’option « confier le linge à maman vu qu’elle a une centrale vapeur » mais j’ai essuyé un cuisant échec !

Je dois reconnaître que sur le front de l’entretien du linge, le recours à une femme de ménage est un avantage indéniable.

bonne-raison-3

#3 Employer son temps libre à s’occuper de soi et de ses proches

Quand je fais la somme du temps nécessaire à l’entretien de la maison et au linge, je ne trouve pas que ça représente tant d’heures que cela par semaine. 3 heures pour la maison, la même chose pour les lessives et la corvée du repassage…. Si l’on ajoute les tâches moins fréquentes comme changer les draps ou secouer les tapis, cela nous amène à environ 7 ou 8 heures par semaine. Si l’on s’y met à deux et qu’on en fait un peu tous les jours, ça n’est pas la mer à boire !

Oui mais voila, ce temps que je passe l’éponge à la main, je pourrais aussi le passer à jouer avec les kids ou leur lire des histoires.

Et il n’y a pas que les enfants. Il y a ma mère, ma soeur Catherine et mes neveux Hugo et Violette. Si je me libérais ces 8 heures hebdomadaires, je pourrais également rendre plus souvent visite à ma tante Marguerite, âgée de 90 ans, qui vit seule dans un pavillon de grande banlieue. Elle est comme moi, elle a toujours refusé de prendre une aide-ménagère. A présent qu’elle ne peut plus faire son ménage seule, elle nous sollicite car elle ne veut pas qu’une inconnue entre dans sa maison. Pourtant si elle prenait une femme de ménage, cela nous éviterait d’avoir à le faire. Ainsi, nous pourrions passer du temps pour discuter avec elle, faire des promenades dans le quartier ou jouer aux Scrabble !

Enfin, je pourrais prendre soin de moi. M’inscrire à ce stage de mindfulness dont m’a parlé Catherine, aller plus souvent au ciné, reprendre la natation ou simplement faire mon shopping sans courir.

Des trois bonnes raisons pour prendre une femme de ménage, je pense que c’est celle-ci qui a le plus d’importance à mes yeux. Avoir eu des enfants, voir mes parents vieillir, tout cela me fait prendre conscience de la richesse des moments que l’on passe avec ses proches.

Et du côté des inconvénients, alors ?

Trois excuses pour ne pas prendre une femme de ménage

excuse-1

#1 Une femme de ménage, c’est de l’argent jeté par les fenêtres

L’emploi d’une femme de ménage coûte entre 15 et 20 euros de l’heure au bas mot. Certes, il y a des aides qui peuvent adoucir la note, mais c’est quand même de l’argent à sortir de sa poche tous les mois en contrepartie d’activités d’entretien sans grande valeur ajoutée. Je considère que le recours à une femme de ménage est un luxe et je préfère mieux employer mon argent.

Oui, mais…. comme le dit l’adage : le temps c’est de l’argent : à combien est-ce que j’évalue une heure passée avec mes enfants, ma famille ou mes amis ?

excuse-2

#2 Je me débrouille très bien toute seule

Cela fait des années que je m’occupe du ménage et je me débrouille très bien toute seule. Si je fais le calcul, 7 heures par semaine, c’est une heure par jour. Il suffit que je me lève un peu plus tôt, ou que je me couche un peu plus tard, que je passe moins de temps devant Netflix ou Instagram et hop, c’est plié OKLM ! Je peux aussi demander à mon mec de s’y mettre et paf, on tombe à 30 minutes par jour chacun. Rien d’insurmontable !

Oui mais… j’ai aussi besoin de ce temps pour décompresser. Rentrer du boulot, s’occuper des enfants et les coucher. J’ai envie d’avoir un peu de temps pour moi et mon compagnon avant d’aller dormir. Je doute qu’on puisse tenir ce rythme infernal, surtout les soirs de match.

excuse-3

#3 Je n’ai pas confiance

Avec les femmes de ménage, on ne sait jamais à qui on a affaire et moi, je n’ai pas confiance. J’ai l’impression que chaque fois qu’une copine me parle de son aide-ménagère, c’est pour s’en plaindre. Les choses qui disparaissent, les marques d'aspirateur dans les murs, celle qui fait semblant de travailler, celle qui est toujours en retard... Je n’ai jamais été très douée pour déléguer. Je n’ai pas envie de manager une employée à domicile ou de me compliquer l’existence avec tous les problèmes qui peuvent survenir.

Oui mais…. le problème se pose souvent quand on prend une femme de ménage au black ou bien quand elle est envoyée par une agence sans que le client ait son mot à dire sur la personne qui vient faire le ménage. Si je peux choisir librement la personne qui me convient, la confiance sera plus facile à accorder. Et je pense qu’il est indispensable de formaliser la relation via un contrat. Le travail au noir n’est pas une option.

Conclusion : j’ai décidé de prendre une femme de ménage !

Vous l’avez sans doute compris, j’ai développé les arguments contre le recours à une femme de ménage sans vraiment y croire. Je pense que les arguments pour m’avaient déjà convaincue que j’ai besoin d’une femme de ménage. J’ai donc ravalé ma fierté mal placée et j’ai décider d’appeler Catherine pour lui demander comment elle a fait pour trouver sa femme de ménage. Je vous raconterai ça très bientôt !

Julie

Author image

Julie

Community manager dans une startup et mère de deux adorables bambins. Elle admire Greta Thunberg, le Dalaï-lama 🙏 et rêve de devenir influenceuse sur Instagram.