Portrait : Corinne, une carrière dédiée aux personnes âgées

Chaque semaine, plongez dans le quotidien des professionnels qui œuvrent auprès de personnes âgées dépendantes.

CÉLESTINE

"Bonjour, je suis Célestine de chez Keradom. Je vous souhaite la bienvenue dans cette chronique où toutes les semaines je mettrai à l'honneur le métier d'auxiliaire de vie et d'aide à domicile.

Aujourd'hui je vous présente Corinne. Corinne habite dans le Rhône, elle a 25 ans d'expérience dans le métier d'aide à domicile et a obtenu son diplôme d'auxiliaire de vie il y a deux ans.

En ce moment elle s'occupe de madame Georges.

CORINNE

Actuellement je m'occupe de Mme Georges, c'est une personne âgée de 92 ans.

Sa pathologie c'est Alzheimer. Elle est alitée, la plupart du temps elle est alitée ou sur le fauteuil. Elle ne marche pas du tout, mis à part quelques petits pas.

Donc je fais la toilette, le coucher, le lever, de l'accompagnement et beaucoup d'écoute. On parle beaucoup.

CÉLESTINE

Corinne aime beaucoup son métier pour plusieurs raisons.

CORINNE

Dans ce métier, ce qui m'a toujours plu c'est m'occuper des personnes âgées. J'estime qu'à un certain niveau d'âge ils ont besoin d'une tierce personne. Je me suis dit que je serai leur tierce personne pour m'occuper d'eux quotidiennement, faire ce qu'ils ne peuvent pas faire. En gros je les assiste, c'est une assistance.

CÉLESTINE

Elle nous explique les qualités requises pour ce métier.

CORINNE

Les qualités, disons qu'il faut toujours avoir le sourire, pour déjà mettre la personne en confiance. Quand quelque chose ne va pas ou qu'on est crispée ou en colère, ne pas lui faire voir, ne pas avoir du répondant. On peut avoir du répondant tout en douceur.

CÉLESTINE

Entre structures et particulier employeur, Corinne nous indique sa préférence.

CORINNE

Moi je préfère particulier. On n'est pas toujours chez la même personne. On voit des personnes différentes, on travaille pas de la même façon. J'aime que ce soit harmonieux de ce côté-là. En structure, il faut aimer travailler en équipe, déjà. J'ai continué à travailler avec des particuliers parce que j'estime que je préfère.

CÉLESTINE

Elle a aussi gardé des contacts avec d'autres auxiliaires de vie durant toutes ses expériences.

CORINNE

Oui j'en ai eu, et j'en ai. Quand j'ai de nouveaux employeurs, je ne suis pas toute seule la plupart du temps. Là je vous parle un peu du passé, quand je travaillais avec d'autres auxiliaires de vie, j'assistais les aides-soignantes, les infirmières, les kinés, tout ça. J'avais beaucoup de contacts au niveau personnel médical, soignants. Et bien entendu auxiliaires de vie aussi.

CÉLESTINE

Et voici pourquoi elle a choisi Keradom.

CORINNE

Keradom, je vais dire que ce sont des personnes que j'estime bien. Je les apprécie beaucoup parce qu'ils sont professionnels aussi de leur côté. Et puis ils sont toujours à l'écoute. Dès qu'on a un besoin, quoi que ce soit, ils répondent tout de suite aux questions. Ils font tout leur possible de leur côté pour nous trouver un emploi, un particulier. Je sais très bien que de ce côté-là en ce moment c'est un peu difficile, mais je sais qu'ils mettent leur savoir-faire pour les salariés comme les employeurs, pour les satisfaire.

CÉLESTINE

Merci Corinne d'avoir partagé avec nous votre expérience. On se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau portrait !

À très vite chez Keradom !"