Portrait : Virginie, de la bonne humeur à revendre

Chaque semaine, plongez dans le quotidien des professionnels qui œuvrent auprès de personnes âgées dépendantes.

CÉLESTINE

"Bonjour je suis Célestine de chez Keradom. Je vous souhaite la bienvenue dans cette chronique où toutes les semaines je mettrai à l'honneur les métiers d'auxiliaire de vie et aide à domicile.

Aujourd'hui je vous présente le portrait de Virginie. Virginie habite dans l'Yonne
et est aide à domicile. Elle nous parle de ses expériences.

VIRGINIE

J'ai plus de 10 ans d'expérience, j'ai travaillé autant chez des personnes âgées que chez des couples qui n'ont pas le temps ou pas l'envie de faire le ménage.

CÉLESTINE

Virginie a également entrepris une formation qui l'a beaucoup intéressée.

VIRGINIE

Alors j'ai fait une formation auprès du Greta, sous forme de modules dont un qui m'a particulièrement plu et qui, je pense, me servira, qui consistait à avoir les bons gestes pour pouvoir déplacer des personnes âgées ou handicapées. Par exemple le lever, les bons gestes autant pour la personne que pour moi, pour me protéger par rapport à des mauvaises positions avec les transferts lit-fauteuil, la douche etc. J'ai appris pleins de choses. Je n'ai pas eu de diplôme, ce n'était pas diplômant mais au moins c'était du concret et c'était bien.

CÉLESTINE

Elle s'occupe quotidiennement de Monsieur Jacquemin.

VIRGINIE

Alors j'ai une personne âgée qui se débrouille très bien, très alerte, qui a toute sa tête, il n'y a pas de signes particuliers on va dire, donc c'est plus pour le ménage, le repassage, de temps en temps une préparation de repas, voilà. Sinon oui, je travaille auprès d'autres particuliers employeurs, des jeunes couples avec des enfants.

CÉLESTINE

Avec ce métier, Virginie se sent utile tous les jours.

VIRGINIE

Ce que j'aime c'est le fait d'être utile aux personnes chez qui j'interviens. Le fait de laisser une maison propre derrière moi, qui sent bon, de se dire que les personnes vont rentrer et vont dire "ah ouais super, on voit la différence". De se sentir utile et puis le côté humain aussi, rendre service mais en même temps savoir écouter, discuter, comprendre. Les personnes âgées qui nous racontent (...), souvent faut leur poser des questions quand même, mais je trouve ça sympa. C'est mieux que dans les livres.

CÉLESTINE

Voici selon elle, les qualités essentielles à avoir dans ce métier.

VIRGINIE

Écoute, compréhension et puis surtout conscience professionnelle, très grande
conscience professionnelle. C'est un métier qui est accessible à tout le monde mais du coup il y a de tout et n'importe quoi. Beaucoup de courage et une bonne condition physique.

CÉLESTINE

Virginie nous raconte pourquoi elle a choisi Keradom.

VIRGINIE

Keradom, ils ont la même mentalité que moi. Je suis tombée sur le site de Keradom en me disant "ils ont les mêmes valeurs que moi". Mettre l'humain, le service et le professionnalisme avant l'argent on va dire. Prendre le temps de trouver les bonnes personnes, qu'employeurs et employés se comprennent, s'acceptent, se fassent confiance et ensuite, on parle d'argent. C'est pas "vous signez là", on vous envoie une personne on ne sait pas d'où elle sort ou on ne vous envoie pas chez un employeur qui ne vous convient pas. Il faut une confiance, il faut du feeling dans ce métier.

CÉLESTINE

Merci beaucoup Virginie pour votre témoignage et votre bonne humeur. On se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau portrait.

À très vite chez Keradom."