7 réflexes à adopter pour une maison saine

Nous passons en moyenne quatorze heures par jour à la maison. Il est donc souhaitable qu’elle soit confortable et saine. Voici quelques conseils de grand-mère pour y parvenir.

Qu'est-ce qu'une maison saine et pourquoi est-ce important ?

"Ce qu'il y a de bien chez toi, mamie, c'est que ça sent toujours bon." C'est Violette, ma petite-fille qui fête ses 16 ans en octobre, qui m'a fait la remarque hier midi. Chaque mercredi, nous déjeunons ensemble, juste toutes les deux. Hier, j'avais bricolé un petit veau marengo et nous dégustions les tendres morceaux de viande confits dans la tomate quand Violette m'a fait cet agréable compliment sur l'ambiance de mon intérieur.

Avoir grandi à la campagne, dans une ferme salissante m'a appris à entretenir mon domicile avec la rigueur nécessaire à un intérieur impeccable. J'espère avoir réussi à transmettre ce savoir à ma fille Catherine, la mère de Violette. Leur belle maison bourgeoise mérite en effet un soin constant pour être parfaitement saine.

Comme j'avais un peu de temps devant moi, j'ai dressé une liste de conseils essentiels pour avoir une maison saine.

C'est important une maison saine. C'est l'endroit où l'on passe le plus clair de notre temps. Il est donc crucial de veiller à ce que l'air qu'on y respire soit pur, l'humidité contrôlée, la lumière suffisante et sans excès et chaque chose à sa place et pas ailleurs.

Comment savoir si ma maison est saine ?

Vous vous demandez certainement comment reconnaître une maison saine et si votre propre maison l'est. En farfouillant sur Internet, j'ai découvert des tas de gadgets électroniques, fort chers et à la fiabilité discutable. Ils analysent votre air et signalent les problèmes. Certes, ces outils peuvent avoir leur utilité, mais avant de vous ruiner dans l'acquisition d'un tel appareil, commencez par vous fier à votre bon sens.

Une maison saine, c'est une maison où il est agréable de séjourner. La température n'est ni trop chaude, ni trop fraîche. L'air n'est pas sec. Mais il n'est pas non plus humide. L'odeur est agréable. Cela sent la cire d'abeille, les fleurs coupées ou le veau marengo. Les surfaces sont propres, exemptes de traces ou de poussières. La lumière est douce, mais on y voit clair. Des meubles confortables vous invitent à la paresse.

Si votre maison ne semble pas saine, si l'air est chargé d'odeurs désagréables, si les murs semblent humides, si votre enfant passe tout l'hiver avec la goutte au nez ou tout le printemps avec des yeux de lapin russe, il y a probablement quelques petits ajustements à réaliser dans votre intérieur.

Pour assainir votre maison, vous pouvez agir en priorité sur trois éléments (il y en a bien plus, mais j'ai choisi de me concentrer sur l'essentiel) :

  • L'air et sa circulation
  • L'eau et sa concentration dans l'air (c'est à dire l'humidité)
  • L'entretien de la maison

Comment assainir l'air de la maison ?

Je ne vous l'ai pas encore dit, mais j'ai été infirmière à domicile pendant quarante ans. Au cours de mes visites, j'étais très souvent incommodée par l'odeur qui me sautait au visage quand je pénétrais pour la première fois dans un logement inconnu. Il était rarement aisé de décomposer le cocktail, et je n'en avais envie ! Je n'étais pas chez ces gens pour leur faire la leçon, et pourtant il aurait souvent suffi de peu de choses pour assainir l'air de leur domicile.

Voici trois recommandations faciles à mettre en oeuvre :

illustrations-7-reflexes-pour-une-maison-saine-1-1

#1 Supprimez les sources de pollution de l'air intérieur

Produits chimiques
N’entreposez pas de produits chimiques dans la maison. Un pot de peinture une fois ouvert n'est jamais totalement étanche. Une bouteille d'alcool à brûler un peu ancienne peut devenir poreuse. Essayez de ranger tous ces produits dans la cave, le garage ou l’appentis de jardin mais surtout pas dans l'endroit où vous vivez.

Ordures
Optez pour des poubelles de taille moyenne (10 ou 15 litres) et triez vos déchets. Plus la poubelle est grande, plus les ordures entreposées restent longtemps dans la maison. Même la poubelle la plus étanche laisse filtrer son délicat fumet. Il est donc préférable de limiter au maximum le séjour des déchets organiques dans votre intérieur. De même, si vous avez un bac à compost, installez-le sur un balcon ou un rebord de fenêtre.

Combustibles
Toutes les combustions sont polluantes. La combustion libère dans l'air des particules fines et nocives. C'est bien sûr le cas de la cigarette, mais aussi du feu de cheminée, des viandes grillées, bougies, encens, huiles, chaudière, bref... tout ce qui s'active à partir d'une flamme doit être évité ou confiné.
Par conséquent :

  • Enfermez votre cheminée derrière un insert,
  • Faites réviser votre chaudière, chauffe-eau, cuisinière à gaz et le système de chauffage une fois par an, avant l'hiver,
  • Préférez les viandes braisées aux viandes grillées (un bon veau marengo, par exemple).

illustrations-7-reflexes-pour-une-maison-saine-2-2

#2 Parfumez votre intérieur avec des produits naturels

Les parfums d'intérieur synthétiques ne m’ont jamais convaincue. Ils ont tendance à remplacer une mauvaise odeur par une autre. En outre, ils polluent l'air à leur tour avec les substances chimiques qu'ils contiennent. Optez pour des diffuseurs naturels de parfum. Mettez vos enfants à contribution pour ramasser des pommes de pin, composer des sachets de lavande séchée ou des bouquets d'herbes aromatiques.

À défaut de produits naturels, je vous recommande d'utiliser un spray rempli d'eau du robinet dans lequel vous aurez versé quelques gouttes d'huiles essentielles. Mon cocktail préféré : arbre à thé, lavande et thym.

illustrations-7-reflexes-pour-une-maison-saine-3-1

#3 Aérez votre logement chaque jour pendant au moins 10 minutes

La circulation de l'air est le meilleur moyen d'assainir votre logement. En été comme en hiver, il est indispensable de renouveler l'atmosphère de votre maison en créant un courant d'air purificateur. Même si l'air de la rue peut vous paraître "moins propre", il chassera les scories, polluants et poussières plus efficacement que le plus efficace des filtres hors de prix que l'on trouve sur internet quand on recherche des solutions d'assainissement de l'air intérieur !

Comment avoir le bon taux d'humidité dans la maison ?

Une maison saine est une maison équilibrée. Elle doit être un peu humide mais pas trop. Le taux d'humidité idéal se situe entre 45 % et 60 %. Comme pour la qualité de l'air, la mesure de l'humidité peut se faire de manière empirique, avec un coup d'oeil à votre intérieur et une pincée de bon sens paysan.

Non, ce n'est pas normal que des champignons se développent ailleurs que dans le bac à légumes. Non, le petit Hugo n'a pas de raison d'être enrhumé tout l'hiver, tous les hivers. Non, le linge ne doit pas sentir le moisi quand il reste une semaine dans votre placard.

Toutes ces anomalies ont pour cause un déséquilibre du taux d'humidité. Dans une maison saine, l'eau doit pouvoir circuler normalement. Un problème d'humidité est le signe d'un problème de circulation de l'eau.

L'eau qui devrait sortir et ne le peut pas : cela provoque de la condensation et fait augmenter l'humidité de l'air. L'eau qui devrait rester dehors parvient à entrer : cela provoque des infiltrations. Elles fragilisent les murs, augmentent l'humidité de l'air et à terme peuvent provoquer des effondrements.

Pour chasser la condensation, il faut aérer. Soit en ouvrant les fenêtres, soit en installant des extracteurs (les fameuses VMC) dans les pièces qui génèrent de l'humidité : salle de bains et cuisine.

Pour éviter de produire de la condensation, vous pouvez écourter vos ablutions et cuisiner des viandes braisées plutôt que des plats vapeur (vous ai-je déjà parlé de mon veau marengo?).

Pour traiter à la source les problèmes d'infiltration extérieure, je vous recommande de faire appel à un professionnel et de ne pas trop attendre.

illustrations-7-reflexes-pour-une-maison-saine-4-1

Comment entretenir ma maison pour qu'elle reste saine ?

Mes trois derniers conseils portent sur l'entretien de la maison. Comme le disait ma grand-mère, une maison, ça s'entretient. J'ajouterais qu'une maison saine, ça s'entretient... sainement.

illustrations-7-reflexes-pour-une-maison-saine-5-1

#5 Utilisez des produits d'entretien naturels

Je vous recommande de vous débarrasser de tous les produits d’entretien aux étiquettes chamarrées que vous trouvez au rayon droguerie de votre supermarché préféré. Il est bien plus écologique, économique et sain d'utiliser des produits naturels. Ceux qu'utilisaient déjà nos aïeux pour assainir leur intérieur. Vinaigre blanc, savon noir, bicarbonate de soude, jus de citron.... il suffit de peu de choses pour apporter une solution biologique à beaucoup de questions d'entretien domestique. Ma fille Catherine fait elle-même ses produits d'entretien, et elle en est très satisfaite. Elle partage ses bonnes recettes dans cet article.

La seule entrave que je fais à ce choix du "fait maison", c'est l'utilisation de lingettes micro statiques pour faire la poussière : la lingette accroche la poussière et la garde pour éviter de l'étaler au fur et à mesure de son passage. C'est vraiment très pratique.

illustrations-7-reflexes-pour-une-maison-saine-6-1

#6 Faites le ménage régulièrement

Ne laissez pas la poussière s'amonceler car, en volant dans l'air, elle emprisonne les polluants qu'elle plaque ensuite sur les surfaces où vos enfants risquent de l'inhaler.

Beaucoup de sites Internet donnent des conseils sur la fréquence de l’entretien de votre maison. J’en ai déniché un que j’ai envie de vous partager : "Une à 2 fois par semaine on optera pour un grand nettoyage, la purification de son intérieur par un ménage méticuleux et régulier : on fera la poussière, on lessivera les surfaces qui peuvent l’être, on passera l’aspirateur dans les moindres recoins. La chambre devra être aérée, les couvertures secouées à l’extérieur. Les draps, rideaux, tapis seront lavés, aérés ou changés régulièrement chaque semaine ou tous les 15 jours, les oreillers et couettes seront également lavés une fois par mois."

Ce qui m'amène à mon dernier conseil.

illustrations-7-reflexes-pour-une-maison-saine-7-1

#7 Prenez une femme de ménage

Oui, vraiment. À quoi bon avoir une maison saine si vous n'en profitez pas ? Oubliez le tablier et la serpillière, prenez du bon temps avec vos enfants, faites la cuisine, allez au musée ou en forêt et laissez le soin de l'entretien de votre maison saine à une professionnelle !

Vous n'avez pas le temps de chercher ? Vous êtes un peu perdu(e) face aux multiples solutions qui s'offrent à vous ? Confiez votre besoin à des spécialistes, et ils trouveront pour vous la femme de ménage idéale.

Comment reconnaître une maison saine ?

Ma grand-mère avait pour coutume de dire que dans une maison saine, il y a des araignées. Parce que les araignées ne vivent que dans les maisons saines. La brave femme habitait une ferme près de Limoges où j'ai vu des araignées grosses comme le poing. Il est vrai que sa maison respirait le propre et le bien entretenu, toutefois, gardons à l'esprit que coïncidence ne vaut pas corrélation : l'araignée rend la maison plus saine, mais ça n'est parce qu'il y a des araignées que la maison l'est, nécessairement.

L'araignée domestique française contribue à rendre la maison saine en mangeant les insectes nuisibles. Par conséquent, essayez dans la mesure du raisonnable de cohabiter avec elle !

Je suis très contente de ma petite liste. J'ai bien envie d'appeler Catherine pour lui faire part de ces bons conseils. Tiens, je vais le faire toute de suite, je vous raconterai comment cela s'est passé.

À bientôt !

Author image

Jacqueline

Ancienne infirmière, aujourd’hui retraitée, elle vit en Normandie. Femme, mère et grand-mère aimante, elle est fan de Black Sabbath 🤘 et réussit le veau marengo comme personne.