Interview BFM Business - 23/01/2021

Alexandre Lichan :
Bonjour Lucas Fialaire.

Lucas :
Bonjour Alexandre.

Alexandre Lichan :
Merci d'être avec nous, vous êtes le CEO et cofondateur de Keradom, il y a une signification à Keradom ?

Lucas :
Si vous étiez Breton vous pourriez penser à quelque chose mais non, Ker c'est "à
domicile" donc voilà les soins à domicile c'était bien trouvé mais je suis pas Breton et on l'a pas fait exprès.

Alexandre Lichan :
Ah c'était pas volontaire alors.

Nadège Joyaux :
Ker ça veut dire "chez" en breton.

Alexandre Lichan :
L'entreprise est à Paris ?

Lucas :
L'entreprise est à Paris mais nos clients sont partout en France, on est une solution de recrutement spécialisée sur le secteur des soins et des services aux personnes dépendantes.

Alexandre Lichan :
Ça veut dire quoi ?

Lucas :
Ça veut dire que nos clients sont les professionnels du terrain et ça se divise en deux parties : les agences de services à domicile et les structures d'accueil type EHPAD.

Alexandre Lichan :
D'accord.

Lucas :
Et donc nos clients ont énormément besoin de recruter du personnel qualifié.

Alexandre Lichan :
Ils le font pas eux-mêmes les EHPAD ?

Lucas :
Ils le font eux-mêmes mais ils n'ont pas le temps.

Alexandre Lichan :
Est-ce qu'ils ont besoin de vous ? Oui ?

Lucas :
Oui fort heureusement, sinon je ne serais pas là ! C'est surtout ils n'ont pas le temps, il faut savoir : qu'on soit une agence de services à domicile ou un EHPAD,
les métiers qu'on va recruter ce sont des métiers dont on a toujours eu besoin et dont on va encore avoir besoin très longtemps c'est ; des aides à domicile, des auxiliaires de vie sociale, des aides soignantes, des infirmières. C'est des métiers qui sont très durs et en même temps qui sont énormément indispensables, surtout en cette période. Par exemple aujourd'hui, vous prenez n'importe quel JT, il y a un reportage sur tel directeur ou directrice d'EHPAD qui ne s'en sort pas avec les vaccins, bah lui il a besoin en plus de gérer l'activité, recruter du personnel.

Alexandre Lichan :
Alors aide à domicile, vous cherchez des personnes pour l'aide à domicile,
vous cherchez des professionnels, il faut être diplômé ?

Lucas :
Ça dépend du métier, il y a des métiers comme l'aide ménagère ou l'aide à domicile, où le diplôme n'est pas obligatoire, maintenant il est fort heureusement
conseillé d'avoir au moins une expérience parce qu'il s'agit d'accompagner des personnes âgées dans les actes de la vie quotidienne : tenir compagnie, préparer les repas etc. Et après vous avez des métiers où là il faut nécessairement un diplôme, donc soit un diplôme d'État qui a été fait soit via une formation soit via une validation d'acquis d'expérience et là c'est pour des métiers d'auxiliaire de vie, d'aide soignante ou d'infirmière.

Alexandre Lichan :
Cinq postes en interne pour votre société, Keradom.

Lucas :
Aujourd'hui nous sommes neuf, nous recherchons cinq personnes. Mais pour nos clients c'est plus de 1 500 recrutements qu'on va devoir faire cette année dans toute la France.

Alexandre Lichan :
Alors j'essaye de comprendre ; quel est l'intérêt pour un candidat de passer par vous plutôt que de passer directement par l'EHPAD ou par les agences dont vous parlez, spécialisées ?

Lucas :
Keradom c'est côté professionnel, "B to B", un Saas de recrutement.

Alexandre Lichan :
C'est une agence de recrutement ?

Lucas :
C'est un outil de recrutement, c'est à dire que ça fonctionne avec un abonnement,
vous utilisez cet outil et nous on va venir multi-diffuser sur les jobboards, on en parlait juste avant, pour aller chercher des candidats et surtout les pré-qualifier.

Alexandre Lichan :
Qui paye ? C'est le candidat pour venir chez vous ou l'entreprise ?

Lucas :
Non, c'est 100% gratuit pour le candidat, c'est l'entreprise parce que non seulement on va multi-diffuser ses recherches d'emploi mais surtout on va pré-qualifier chacune des candidatures, ce qui va lui éviter de perdre du temps à distinguer les bons profils des mauvais profils, ce qui est une grosse perte de temps.

Alexandre Lichan :
Qui va leur éviter, vous parlez des agences ?

Lucas :
Exactement, les candidats qu'on leur envoie sont des candidats qui correspondent exactement à leurs critères de sélection.

Alexandre Lichan :
Et vous vous êtes rémunérés comment alors ?

Lucas :
Par l' agence ou par l'EHPAD, qui nous financent l'utilisation de notre outil.

Alexandre Lichan :
Est-ce que vous avez les moyens ; une création en 2019, vous êtes aujourd'hui neuf personnes et vous cherchez encore à doubler, enfin presque, cinq postes disponibles, en CDI c'est ça, à temps complet ?

Lucas :
Oui, bien sûr.

Alexandre Lichan :
Les postes sont à pourvoir où ? À Paris ?

Lucas Fialaire :
Oui, à Paris.

Alexandre Lichan :
Là où vous êtes, le siège de l'entreprise ?

Lucas :
Le siège est à Paris, dans le 2ème, on a des collaborateurs qui sont aussi à
Lyon, on fait beaucoup de télé-travail, on l'avait fait avant la crise et on
va continuer à le faire après la crise.

Alexandre Lichan :
Est-ce que vous avez les moyens de vos ambitions, est-ce que vous avez les sous pour les recruter ?

Lucas :
Et bien on est justement en cours, comme beaucoup de startups on est en road show, le road show a pas été évident ces derniers temps a lancé, donc on l'a lancé là, fin d'année dernière et on est actuellement en levée de fonds pour nous donner les moyens de nos ambitions.

Alexandre Lichan :
Vous leur offrez quoi, une belle carrière ?

Lucas :
À nos collaborateurs ?

Alexandre Lichan :
Alors en interne, vous leurs dites "venez on est une start up qui cartonne"...

Lucas :
Ouais, on n'a même pas besoin de leur dire parce qu'on a tous un grand-père ou une grand-mère qui a un problème et dont on aimerait bien pouvoir aider et bah Keradom c'est ça, c'est travailler et apporter des solutions, parce que tout ce qu'on fait ; permettre aux EHPAD et aux agences de recruter, permettre aux professionnels de trouver du travail...

Alexandre Lichan :
Juste un mot, il nous reste dix secondes, vous avez des concurrents quand même ?

Lucas :
Ce sont des acteurs traditionnels essentiellement.

Alexandre Lichan :
C'est ça, vous ce qui est nouveau c'est...

Lucas :
La solution digitale, exactement.

Alexandre Lichan :
Je vous remercie.

Lucas :
Merci !

Alexandre Lichan :
On peut vous joindre sur votre site donc Keradom, avec un K comme Ker en breton. Merci Valentin Mauguet Responsable recrutement chez Agi cap et merci Nadège Joyaux avec votre invité Hervé Bommelaer, je vous souhaite une bonne fin de week-end, on se retrouve le week-end prochain avec d'autres offres d'emploi, d'autres réflexions RH voilà bon courage, bon courage, salut.