6 bonnes raisons de devenir particulier employeur

Quand il s’agit de recourir à des services à domicile, pour soi ou pour un proche, il est facile de se perdre dans le dédale des offres, des modes de recours et des aides financières.

Tâchons ensemble d’y voir plus clair pour vous donner toutes les clés afin de faire le bon choix - celui qui vous convient le mieux.

Tout d’abord, revenons rapidement sur les modes de recours.

Prestataire, mandataire, emploi direct… quelles différences ?

Ces modes de recours ont leurs particularités, mais ils répondent tous à la même finalité : vous offrir la sécurité et les garanties d'un cadre règlementaire.

Le mode prestataire

Lorsque vous faites appel à un organisme prestataire, celui-ci vous facture une prestation de service. Concrètement, il mobilise un de ses salariés pour réaliser le service que vous avez demandé et vous payez directement le prestataire pour cela. Pour un même service, le tarif est fixe quel que soit l’intervenant. Un peu comme quand vous prenez rendez-vous chez le coiffeur ou l’esthéticienne.

Le mode mandataire

Lorsque vous faites appel à un organisme mandataire, celui-ci se charge pour vous de recruter l’intervenant correspondant à votre besoin. Vous devenez l’employeur de l’intervenant, et vous réglez en plus des frais au mandataire pour ses services de recrutement et de gestion de l’administratif pour votre compte.

L’emploi direct

Comme son nom l’indique, l’emploi direct fait de vous l’employeur direct de l’intervenant à domicile. C’est un statut particulièrement plébiscité dans le cadre du recours à une assistante maternelle, et ouvert à tous les services à la personne. Sauf à passer par les services d’un mandataire, vous recrutez vous-même l’intervenant et gérez les aspects administratifs.

Pourquoi devenir particulier employeur ?

Si le paysage semble saturé d’enseignes commerciales - celles des organismes prestataires - la réalité est tout différente. Plus des ¾ des consommateurs de services à la personne sont des particuliers employeurs, soit 3,4 millions de ménages français. Si ce statut historique séduit toujours autant, c’est qu’il comporte de nombreux avantages.

Raison n°1 : vous maîtrisez vos coûts

Un des arguments forts en faveur du statut de particulier employeur, c’est son coût accessible. Le salaire horaire net moyen d’un employé à domicile est en 2018 de 10,60 €, hors congés payés. Le particulier employeur étant redevable de cotisations sociales, le coût horaire total moyen est, dans le cas présent, de 19,30 €. À titre de comparaison, une heure de service facturée par un organisme prestataire coûte en moyenne 24 €, avec des pointes observées à 28 €. Quant au mandataire, le coût se situe généralement entre les deux modes précédents.

Au premier abord, vous pouvez vous dire qu’une différence de quelques euros n’est pas significative. Pensez toutefois qu’un ménage consomme en moyenne 15 heures de services par mois, et un quasi temps plein dans le cas du recours à une assistante maternelle ! Vous l’aurez compris : si le facteur financier constitue un paramètre important pour vous, l’emploi direct à de quoi vous séduire.

L’autre avantage financier de l’emploi direct sur les autres modes, c’est qu’en tant que particulier employeur, vous convenez avec votre employé de sa rémunération, et donc du coût total. Cela vous permet non seulement de rémunérer votre intervenant en fonction de ses compétences personnelles (expérience, qualités humaines, etc.), mais aussi de maîtriser l’évolution des coûts dans le temps (revalorisation liée à l’ancienneté, primes…). Le recours à un organisme prestataire ne vous offrira pas cette souplesse, puisque ses tarifs sont fixes.

Raison n°2 : vous bénéficiez de nombreuses aides financières

En tant que particulier employeur, vous bénéficiez d’un crédit d’impôt égal à 50 % des dépenses effectivement supportées, dans une limite annuelle de 12 000 €, pouvant être portée à 15 000 € dans certains cas. En réalité, tous les modes de recours offrent cet avantage. Toutefois, de récentes évolutions réglementaires vont progressivement permettre au particulier employeur de bénéficier du crédit d’impôt “en temps réel”, et non plus avec un différé dans le temps. Cet avantage non négligeable devrait inciter de nombreuses familles à sauter le pas !

Sachez que plusieurs aides permettent de réduire encore davantage le coût de l’emploi direct. En effet, peuvent être exonérées partiellement de cotisations patronales les publics suivants :

  • les personnes âgées de 70 ans et plus ou leur conjoint âgé de 70 ans et plus ;
  • les personnes âgées d’au moins 60 ans, titulaires de la carte d’invalidité à 80 % ou dans l’obligation de recourir à l’assistance d’une tierce personne pour accomplir les actes ordinaires de la vie ;
  • les personnes ayant à leur charge un enfant ouvrant droit au complément de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) et/ou à la prestation de compensation du handicap (PCH) dans les conditions définies par la loi ;
  • les personnes bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap (PCH), d’une majoration pour tierce personne (MTP) ou d’une prestation complémentaire pour tierce personne (PCTP) ;
  • les bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie.

Si vous ne vous trouvez dans aucun de ces cas, vous bénéficiez quand même et de façon automatique d’une réduction de 2 euros par heure déclarée sur vos charges patronales par rapport à un employeur professionnel.

Pour plus d'informations, nous répondons dans cet article à la question "combien coûte un employé à domicile ?".

Raison n°3 : vous choisissez vous-même votre intervenant

Faire entrer dans son quotidien et son logement une personne extérieure au cercle familial requiert un degré de confiance élevé. Quelle que soit la tâche à exécuter, il est essentiel de pouvoir s’en remettre à un professionnel qualifié en toute sérénité. Bien sûr, les organismes vous assurent qu’ils soumettent leurs salariés à un processus de sélection particulièrement exigeant, gage de qualité et de confiance. Ce qui n’empêche malheureusement pas les écarts de conduite…

En réalité, il n’y a qu’une personne qui puisse véritablement décider quel employé à domicile s’occupera le mieux de la mission définie : vous.

Même avec tous les conseils du monde que l’on peut vous donner, rien ne remplacera votre intuition. Dans cette configuration, vous devez vous impliquer personnellement dans le recrutement de l’intervenant idéal. Nous vous aiderons prochainement à réussir cette phase essentielle.

Raison n°4 : vous êtes en contact direct avec votre intervenant

Vous avez choisi votre intervenant, vous l’avez aidé à prendre ses marques et vous vous êtes assuré qu’il avait le nécessaire pour remplir à bien sa mission. Si important que soit le démarrage de la relation, il ne fait pas tout ! Il n’est pas rare, les premiers temps, de procéder à quelques ajustements, afin que vos attentes soient de mieux en mieux alignées avec la capacité de votre employé à y répondre. Vous le savez sans doute, la communication est la clé de toute relation réussie, et celle avec votre employé à domicile n’échappe pas à la règle !

Que vous ayez besoin de demander à votre employé d’exécuter une tâche spécifique, de corriger une imperfection dans l’exécution de sa mission, ou encore de décaler une intervention pour cause de weekend prolongé, vous êtes assuré de transmettre correctement votre intention, quand vous le voulez. Vous n’avez pas de compte à rendre à un intermédiaire.

Raison n°5 : c’est l’assurance d’être en règle

Dans le secteur des services à la personne, le travail non déclaré occupe une place importante, de l’ordre de 25 à 40 % selon les dernières estimations. Il faut reconnaître que pour un particulier, c’est assez tentant : c’est moins coûteux, on s’évite de la paperasse, et le risque de redressement paraît faible. Mais alors, pourquoi est-ce une mauvaise idée de ne pas déclarer son employé à domicile ?

Tout d’abord, ne pas déclarer votre intervenant vous prive d’assurance, ce qui pose de sérieux problèmes si l’intervenant se blesse ou blesse vos enfants, dégrade votre intérieur, ou pique les bijoux de mamie… Ce n’est pas non plus lui rendre service, car il n’a aucune couverture santé, n’est pas indemnisé en cas d’arrêt maladie, ne cotise pas pour sa retraite et ne peut pas s’inscrire à Pôle Emploi s’il cesse de travailler pour vous.

Enfin, si vous pensiez faire une affaire, détrompez-vous. Comme le rappelle Catherine dans ses conseils pour trouver la femme de ménage idéale, le crédit d’impôt dont bénéficient les particuliers employeurs rend le coût horaire bien plus avantageux que la rémunération déguisée.


Raison n°6 : vous faites un choix responsable

Les choix que nous faisons ne se réduisent pas à des variables économiques ou réglementaires, fort heureusement. Recourir aux services à la personne n’est pas neutre : il ne s’agit pas d’une commande sur un site e-commerce pendant le Black Friday, ou d’appuyer sur le bouton d’une appli de votre smartphone. Il s’agit du point de départ d’une relation humaine. Et croyez-moi, si le courant passe, vous allez vouloir que cette relation soit la plus saine et dure le plus longtemps possible.

En optant pour l’emploi direct, nous l’avons vu, vous ne mettez pas d’intermédiaire entre l’intervenant et vous. Vous choisissez de faire confiance à une personne avant tout, et pas seulement au service rendu. C’est précieux pour l’intervenant, surtout quand on sait que l’un des principaux motifs de satisfaction de ces professionnels est la reconnaissance.

Ensuite, et il s’agit là aussi d’une problématique constante pour le secteur, vous permettez à votre employé à domicile de vivre correctement de son travail. A contrario, les salariés des structures prestataires souffrent de faibles rémunérations, d’horaires contraints, et sont régulièrement victimes d’arrêts de travail.

Choisir de devenir particulier employeur, c’est donc faire un choix audacieux, celui d’un engagement responsable, qui concilie efficacement les enjeux financiers, humains et relationnels.


Conclusion

Comme le disait un célèbre slogan il y a quelques années, “la confiance a de l’avenir”. Nous ajouterons : l’engagement aussi. À l’heure de l’économie de l’instantané, du prêt-à-consommer, de nombreuses solutions émergent afin de redonner du sens à nos choix. Le particulier employeur relève de cette logique qui, au final, bénéficie à tous, intervenants comme familles.

Author image

Guillaume

Marié et père de deux petites filles, il connait par coeur une bonne partie du registre musical de Disney 👸. Après avoir occupé plusieurs postes à responsabilités, il crée Keradom en 2018.